"Printemps précaires des peuples" à Libre Ere

"Depuis le printemps arabe en 2011, émergences collectives et protestations à grande échelle se multiplient sur tous les continents. Or, à l’image du « printemps des peuples » en 1848, ces nouveaux soulèvements semblent précaires, leurs durées fragiles, hantées par les spectres de la capitulation et de la défaite. Alors que le dogme néolibéral ne cesse de répéter inlassablement
« There Is No Alternative », la lutte pour percevoir ces nouveaux printemps nécessite peut-être de rendre précaire la manière de porter un regard ou construire un récit.

Qu’est-ce qui fait
« scène » et qu’est-ce qu’une scène « fait » ? Entre les mots et les dessins, le livre tisse quelques hypothèses fictionnelles sur ce long mars français pour que nos insomnies politiques puissent faire place à des nouvelles « rêvolutions »."

 

Nous vous attendons nombreux !
 

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également