Rencontre, Mehdi Charef pour "Le harki de Meriem", éd. Agone.

Mehdi_Charef.jpg
 

Trois histoires réelles de familles de Harkis sont à l'origine du Harki de Meriem, deuxième roman de Mehdi Charef, publié chez Mércure de France, réedité en 2016 chez Agone.

Dans ce roman, l'auteur raconte les motifs de l'engagement dans l'armée française de la plupart des Harkis, à savoir le besoin alimentaire ou la volonté de vengeance. Azzedine, l'aîné d'une famille de l'Ouest algérien, s'engage pour nourrir les siens. A la fin de la guerre en 1962, il quitte l'Algérie pour la France, où son fils connaîtra la mort, assassiné par des extrémistes de droite. Azzedine ne pourra enterrer son fils en terre algérienne, car fils de "traître".

Né en Algérie en 1952, romancier, scénariste et cinéaste, Mehdi Charef a connu les cités de tansit, les bidonvilles et l’usine avant de publier quatre livres et de réaliser onze films, dont le Thé au harem d’Archi Ahmed (1983).


À voir également

Web_Mansouri.jpg

Lecture, "Une femme sans écriture", de Saber Mansouri, éd. Seuil

Lecture, par Pauline de coulhac et Benoît Hamelin, de passages choisies du roman Une femme sans écriture, en présence de l'auteur.

Lire la suite

TheaTristan.png

"Un homme qui dort" de Georges Perec

Lecture en musique par le comédien Antoine Le Roy et l'accordéoniste Antonio Garcia

Lire la suite