Rose-Marie Mattiani "Le soleil à travers une passoire"

13007152_1691403961115577_1087330941070796284_n.jpg
 

Rencontre avec Rose-Marie Mattiani pour son livre 
"Le soleil à travers une passoire", éd. unicité


Parcourir le texte de Rose-Marie Mattiani, c’est déjà un chemin d’apprentissage qui nous confronte à une certaine forme de modernité. Ce roman quitte la forme traditionnelle du récit et trace sa route en dehors des règles de la narration psychologique pour nous convier à lire autrement en intercalant vers et prose.
La sensibilité de Rose-Marie Mattiani est celle d’une femme qui est allée loin chercher les émotions de l’enfance en construction. Elle use d’ailleurs d’une écriture tout en finesse qui approfondit les choses, pour peu à peu nous amener dans la sensation de la chair. L’écriture et la forme souvent en vers et sans ponctuation agissent tel un filament qui vient chercher la compréhension en nous pour se réapproprier l’histoire.

La force de ce récit réside aussi dans le fait qu’il n’impose rien, qu’il a été inspiré par l’auteur pour mêler vie et écriture, pour nous donner à ressentir et à respirer par les mots. En ce sens, Rose-Marie Mattiani fait peut-être preuve de lucidité créatrice parce qu’elle nous invite à une lecture plus en harmonie avec ce que nous sommes et non avec ce que nous pensons être lorsque nous lisons.

Extrait de l’avant-propos de l’éditeur. http://www.editions-unicite.fr/auteurs/MATTIANI-Rose-Marie/Le-soleil-a-travers-une-passoire/

Rose-Marie Mattiani vit et travaille dans les Pyrénées-Orientales où elle exerce le métier d’écrivain public. Elle anime depuis une vingtaine d’années des ateliers d’écriture auprès d’enfants et d’adultes.. Elle a déjà publié dans la revue Verso et aux Éditions Unicité.

 


À voir également

clarisse_gorokhoff_casse_gueule.jpg

Rencontre, Clarisse Gorokhoff à Libre Ere

Dans le cadre de la rentrée de Libre Ere, J'ai le plaisir de vous inviter à la rencontre avec Clarisse Gorokhoff pour son roman Casse-gueule, éd. gallimard.

Lire la suite

"Tombeau pour Damiens : La journée sera rude" à Libre Ere

Rencontre avec Claire Fourier pour "Tombeau pour Damiens, La journée sera rude", avec 8 peintures de Milos Sobaïc, peintre et sculpteur serbe, aux éditons du canoë

Lire la suite