Louis-Ferdinand Despreez "La Toubabesse"

57d80fd00a4a6.jpg
 

 

 

 

 

Lecture d'extraits du roman la Toubabesse de Louis-Ferdinand Despreez par Benoît Hamelin

Romancier sud-africain, né en 1955, engagé dans l'ANC, Louis-Ferdinand Despreez, aujourd'hui retraité, vit en Asie et se consacre à l'écriture et à sa passion de la navigation.Il a publié la Mémoire courte en 2006 et Le Noir qui marche à pied en 2008, chez Phébus. La Toubabesse est son troisième roman, écrit dans une langue de "malpoli", un français moins académique que celui de Racine, mais enrichi de ces mots et expressions inventés par la vitalité de la francophonie africaine.

« Dans ce livre que tu vas lire, à la gloire des petites bordelles effrontées et des hoquets de l’Histoire, une autre Esther, une ancienne vierge de Johannesburg, blanche et belle à couper les poumons, fille de personne ou si peu, et devenue putain par nécessité, peut-être même aussi un peu par fainéantise, voire par indolence, se fait aimer à la folie d’un potentat africain vieillissant qui en fait son deuxième-bureau pour commencer, et ensuite sa légitime, en se débarrassant de sa vieille épouse vénale et aigrie. »

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également